Facebook Twitter page Linkedin Pinterest Trip Advisor Chaîne YouTube
Jackpots du 22/11/2017
24 654,03 €
  • Siteweb-cover-1060px 650px
  • 1060X650

La Galerie des sources donne une valeur ajoutée à toutes les expositions :
Peinture, Sculpture, Photographie ….

Le DOMAINE DE FORGES vous propose des expositions pour toutes les passions !


Exposition

OLIVIER DESCLOS

Exposition de photographies du 3 octobre au 31 décembre 2017 sur la Galerie des Sources !

Biographie

Né en 1964, tireur noir et blanc et couleur de formation, Olivier Desclos est un auteur photographe havrais. En 1986, il crée une entreprise de travail aérien en ULM, spécialisée en photos aériennes pour le compte d’entreprises très diverses (Total France, DDE, mairies, pont de Normandie etc…).
Il se consacre désormais à la photographie « fine art » en noir et blanc argentique essentiellement. Lauréat de divers concours (FNAC en 2005, Grand prix du jury Noir et Blanc ILFORD Réponse Photo 2010), il réalise de nombreuses expositions régionales collectives ou personnelles. 2007 voit la réalisation d’un livre « L’autre monde », fruit d’une collaboration avec une classe de CM2 après un travail pédagogique sur le langage de l’image. Il est invité, avec six autres photographes français, à exposer en Italie : 38° "Trofeo Aternum" Premio Internazionale di Fotografia en Octobre 2010. En Novembre 2010, il expose à Paris dans le cadre du salon de la photo, Porte de Versailles.
En 2013, il participe à l'exposition "Normandie Impressionniste 2013" à Etretat, puis à Guilin en Chine en 2014, et publie aux Editions de l'Aiguille, "Vagues Impressions".
D’autres projets sont en cours et comme aime à le rappeler Olivier : « Notre plus belle photographie est à venir ! »


Démarche artistique

Evoquer une atmosphère, susciter une émotion... nous retrouvons dans la démarche artistique d’Olivier Desclos le mot d’ordre des pictorialistes de la fin du XIXe qui visaient avant tout les qualités esthétiques de la photographie et privilégiaient la sensibilité de l’artiste dans le but de placer l’acte artistique au cœur de la pratique photographique. Pour y parvenir, ils cessent d’envisager la photographie comme un art d’imitation et la définissent comme un art d’interprétation. Tout l'art de la fin du XIXe siècle peut être considéré comme affilié au pictorialisme : l'impressionnisme et ses recherches sur la sensation, l'école de Barbizon et ses paysages.
Ces règles sont élaborées pour défendre une pratique plastique et expressive de la photographie au mot d’ordre éloquent : « Le sujet n’est rien, l’interprétation est tout » (Constant Puyo, 1902).

Le travail d’Olivier Desclos, photographe auteur, s’inspire de ce mouvement. Ses clichés nécessitent de longs temps de pose, privilégiant le format carré, et épurés au maximum : « La lumière du pays des hautes falaises est à son apogée à l’aube ou au crépuscule. Ces instants sont fugitifs, il faut donc apprivoiser ce pinceau lumineux et attendre qu’il se concentre sur le sujet à mettre en valeur » (Olivier Desclos).


A propos de l'exposition

C'est à une balade au pays des Hautes Falaises, des lueurs crépusculaires du port du Havre, aux digues écumeuses du Tréport, que vous convie Olivier DESCLOS. Son travail s'inspire du mouvement pictorialiste. Grâce à ce courant, au 1er salon du Photoclub de Paris en 1894, la Photographie entre dans le monde de l'Art.

A l'instar de l'impressionisme et de ses recherches sur la sensation, de l'école de Barbizon et de ses paysages, tout l'art de la fin du XIXème Siècle peut être affilié au pictorialisme. Nourris des Nocturnes de WHISTLER, des rêveries mystiques d'Arnold BÖCKLIN, les pictorialistes vont aller contre la nature mécanisque du médium et s'efforcer de susciter réflexions et sentiments.

C'est à cette date que les bases théoriques de la photographie artistique sont posées. À l'opposé des premiers tirages, qui vont enthousiasmer DELACROIX, les partisans de la nouvelle manière vont opter pour des contours flous et des tonalités estompées, comme dans Les sous-bois (1898) d'Edward STEICHEN, L'Attente sur la grève (1895) d'Alfred STIEGLITZ ou L'été (1903) de Constant PUYO.

Certaines photographies présentées ont nécessité une immersion totale et la réalisation d'un caisson étanche pour les prises de vue par jour de tempête. Les tirages aux halogènes d'argent sont réalisés sur papier baryté ton chaud. Les impressions jet d'encre pigmentaire Fine Art (à partir de négatifs argentiques) sont réalisées par le laboratoire Créapolis (Le Havre).


Offres et Evénements

Réservation Hôtels

Cliquez ici pour effectuer une réservation dans l'un de nos hôtels


GRAND CASINO


FORGESHOTEL


LA TABLE DE FORGES

Newsletter

Suivez nos actualités et nos promotions! Recevez jusqu'à -60% de réduction!

 

Et retrouvez-nous sur Facebook